SoUpE jApOnAisE aU mIs0 ( maitake, soba au thé vert & légumes primeurs }


Dernier billet du mois de mars ( et pas n'importe lequel, le 300è ! ) et comme l'envie de mettre un terme à une météo désastreuse, pluvieuse, venteuse, froide, depuis des jours voire des semaines ici chez moi avec l'espoir de voir enfin fleurir le printemps.

Désir de fraicheur, de légèreté, de légumes nouveaux, de voyages encore et encore dans mon assiette.

Un rayon de soleil se profile.
Il me redonne le sourire et ma bonne humeur habituelle.

J'ouvre ma fenêtre et ré-enclenche mon réflex.
Je peux enfin faire et refaire des photos, si ce ne sont jolies, à mon goût et ainsi vous proposer des couleurs printanières.
J'en suis ravie. Vous n'imaginez pas à quel point.

Du coup ... je l'ai laissé faire " Monsieur appareil photo " ... et je n'ai pas su trier !



Une soupe, rapide et facile, si tant est que l'on ait les bons ingrédients sous la main.



Inspirée d'une soupe au miso blanc et shiitakes repérée sur ce site, dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps, j'ai adapté les ingrédients et les quantités pour en faire un repas complet pour 2.


Rien ne vous empêche de vous en tenir à la recette de base qui reste très alléchante au demeurant.

La bonne idée serait d'ajouter du tofu, braisé qui plus est pour sa saveur particulière et plus goûteuse que le tofu ferme classique, mais je la trouvais bien chargée déjà la demoiselle !




La recette :

- 750ml de bouillon ( de poisson à infuser Ariaké ici - à remplacer par un bouillon de légumes pour une version vg ) 
- 150g de nouilles soba au thé vert bio
- 20g de champignons maitake déshydratés bio
- 1 petite jeune carotte bio
- 1 petite carotte violette bio
- 1 poignée de pois mange-tout bio
- 1 petit morceau d'oignon violet bio
- 1 poignée d'algues wakamé déshydratées
- 2 càs de miso jaune léger


Le déroulement:

1- Préparez le bouillon de poisson ( du fumet convient parfaitement également ) et plongez-y les soba, non pas le temps indiqué mais un peu moins ( elle continueront de cuire en fin de préparation ).

2- Pendant ce temps, coupez en julienne les carottes et l'oignon puis arrosez d'eau bouillante les algues, les champignons et les pois gourmands dans un saladier que vous recouvrirez 10 à 15 min.

3- Prélevez une petite tasse de bouillon de poisson et délayez le miso.

4- Incorporez les légumes et les algues au bouillon de soba.

5- Poursuivez la cuisson 4 à 5 min sans porter à ébullition.

6- Hors du feu, versez le miso dissout.

7- Remuez puis servez aussitôt.



Nous sommes véritablement conquis par les soupes thaïes, et vous le savez.
Cependant, le miso parfume ici délicatement cette soupe et les soba au thé vert sont incroyablement généreuses en saveur.
Le croquant des légumes et la douceur des carottes en particulier apporte une belle touche de pets et de bonne humeur qui nous manquait tant depuis trop longtemps !





Bonne fin de semaine à vous toutes & tous et à très bientôt.

Le dernier VOTE Marie Claire du mois de Mars.
Dernier que je vous demande ici mais il reste jusqu'à samedi pour cliquer !





Porc sauté au bok choy & au gingembre


Longtemps que je n'avais pas ouvert mon petit recueil " japonisant ".
Une nouvelle fois un réfrigérateur vide et un baby bok choy esseulé dans le bac à légumes.

Ce petit là ( petit car baby bok choy ... aux US, on trouve toutes une sélection de légumes format mini, pratique lorsque l'on cuisine pour 2 ), je ne le connaissais pas.
J'avais cherché à faire sa connaissance à maintes reprises mais ignorais un peu tout de lui et notamment sa tête.
Je viens tout juste, en réalité, de découvrir qu'il était le fameux chou chinois dont j'avais besoin pour la recette convoitée.

Ni une ni 2, je me suis collée à cette très rapide et simple recette.

Peu de visuels et peut-être peu valorisants mais la recette mérite que l'on parle d'elle.
Météo pluvieuse ( le mot est faible ) depuis des semaines en Californie.
Difficile de mettre en valeur son assiette.
Pardon !


La recette :

- 1 càc de sucre blanc
- 2 càs de sake ( vin de riz japonais )
- 45ml de sauce soja reduite en sodium
- 2 càc de gingembre frais râpé
- 300g d'escalopes de porc bio
- 1 baby bok choy
- 1 càc d'huile de sésame grillée
- 2 càc de jus de gingembre frais ( résultat d'un beau morceau pressé )



Le déroulement :

1- Mélangez le sucre, le vin de riz, la sauce soja et le gingembre râpé dans un petit bol.

2- Remuez jusqu'à ce que le sucre soit dissout et réservez.

3- Tranchez de fines lanières de porc et plongez les morceaux dans la marinade 10 min environ.
Pas davantage, le porc risquerait de durcir.

4- Egouttez la viande et récuperez la marinade.

5- Lavez et séchez le chou puis ôtez si vous le souhaitez ses côtes épaisses ( je les ai conservées, rien ne se perd chez moi ! ) et tranchez les feuilles grossièrement en carré.

6- Faites chauffer l'huile du wok et faites sauter le porc 3 min.

7- Ajoutez les feuilles de bok choy, la marinade et le jus de gingembre.

8- Faites de nouveau sauter quelques petites minutes l'ensemble.

9- Servez bien chaud avec un bol de riz blanc.




Véritablement séduite par ce petit chou au goût très peu prononcé mais qui se marrie merveilleusement à la viande blanche.
Une sauce légèrement sucrée, caramélisée ( qui rappelle le porc au caramel ), sirupeuse juste parfaite !

Une belle découverte encore une fois et qui change un petit peu des classiques.

~~~


Malgré la piètre qualité des mes photos sur ce coup, la recette a été sélectionnée et par Hellocoton et par LibéFood : YEAH !







Le VOTE Marie Claire du jour.

Merci et bonne journée.


Mousse au chocolat noir & fève tonka { à l'eau !! }


Ne paniquez pas et ne pensez pas que je suis devenue folle vous aussi.
Eau & chocolat, sans avoir essayé, on se dit que ça ne peut pas marcher.

Erreur.
Séverine peut vous le confirmez car c'est chez elle que j'ai déniché cette mystérieuse recette.

Une véritable surprise.
Pas de crème, pas de beurre, pas de sucre et pas d'oeufs.

Une mousse au chocolat, ferme et d'excellente qualité, voilà ce que vous obtiendrez après 5 min de travail.

Avant de filer acheter vos tablettes Valrhona, visionnez cette vidéo 
( en anglais mais peu importe que vous ne compreniez pas tout, l'important est la texture à obtenir ).


La recette & la petite astuce :

- 200g de chocolat noir de très bonne qualité ( Valrhona, 71% et 85% pour moi )
- 16 cl d'eau minérale
- 1 petite fève tonka

- 1 bac à glaçons + 2 saladiers ( 1 grand/ 1 petit )

1- Faîtes fondre le chocolat avec l'eau en remuant régulièrement.

2- Versez le chocolat dans le petit saladier situé au centre du grand préalablement rempli de glaçons et râpez la fève au-dessus puis remuez.

3- Fouettez 5 min énergiquement jusqu'à obtention d'un mélange homogène et crémeux.
Attention de ne pas trop fouetter au risque de voir apparaitre de gros grumeaux disgracieux ( j'étais à 2 doigts de la catastrophe pour ma part. L'ensemble était très moelleux et onctueux et 5s plus tard, j'obtenais un mélange trop ferme esthétiquement ... mais délicieux sous la langue ! )

4- Remplissez les contenants et réfrigérez avant dégustation.
( J'ai pour ma part sortis mes pots 20 min avant dégustation pour un résultat plus mousseux encore )


Petits et grands ont plus qu'apprécié.
J'ai des garçons gourmands à la maison !

Il est clair que eau+chocolat, ça marche finalement et c'est bon ^^

Je  re-fouette très vite pour un résultat plus onctueux et de plus jolis visuels ... dès que mes 2 hommes repassent commande !


Bon mercredi gourmand.




Mousse sélectionée à la Une d'Hellocoton
( 28/3/12 )



Le VOTE Marie Claire du jour.

Merci.




Bouillon thaï { légumes & riz }


Vous ne pourrez pas dire que je radote avec mes soupes, ça faisait longtemps, non ? !

J'avais aperçu chez Clémence une soupe de tagliatelles de poireaux aux accents asiatiques il y a quelques temps qui m'avait tapé dans l'oeil.
Histoire de ne pas me faire mal et de me régaler, je suis partie essayer tout ça.

Ma version est quelque peu différente et plus " asiatique " car j'y ai ajouté nuôc mam, basilic thaï et piments oiseau, histoire de relever l'ensemble que je trouvais un peu fade, disons manquant clairement de sel malgré la présence de bouillon.


La recette :

- 400g de poireaux bio en rondelles
- 1 poignée de pois gourmands bio
- 2 piments oiseaux
- 3cm de gingembre frais râpé
- 2 blancs de citronnelle
- 1 belle càs de pâte de curry rouge ( 2 pour moi
- 750ml de bouillon thaï ( coupelles du commerce )
- 50g de riz thaï
- 20cl de lait de coco allégé
- 1 càs de nuôc mam thaï ( sauce poisson )
- 1 belle càs de coriandre fraîche ( 6/7 brins )
- 1 càc de basilic thaï ( sec pour moi )
- 1/2 citron vert bio ( jus + zestes )

 Le déroulement :

1- Épluchez et râpez le gingembre.


2- Coupez en tronçons les blancs de citronnelle et mixez-les quelques secondes.


3- Portez à ébullition 750ml d'eau et ajoutez la coupelle thaïe, le gingembre, le curry rouge, les piments oiseau vidés de leurs graines et finement tronçonnés puis la citronnelle.
Poursuivez la cuisson 1 à 2 min.

4- Indépendamment, faîtes cuire le riz, préalablement rincé 3 fois à l'eau claire, et recouvert d'eau non salée ( le timing ? au feeling ... Je ne sais pas vraiment, je le prépare toujours ainsi et le couvre les 3 dernières minutes après avoir coupé le feu )

5- Tranchez grossièrement les poireaux préalablement lavés et essorés ( vous pouvez comme Clémence, les présenter sous forme de tagliatelles ) et incorporez-les au bouillon ainsi que les pois gourmands ( précuits pour ma part ).

6- Poursuivez de nouveau la cuisson 5 bonnes minutes à feu doux jusqu'à ce qu'ils soient tendres mais encore croquants.

7-  Versez le lait de coco puis ajoutez le riz égoutté et poursuivez de nouveau la cuisson 3 min sans porter à ébullition.

8- Servez aussitôt avec la coriandre fraîchement ciselée, quelques zestes de citron vert et une pincée de basilic thaï.



Je ne crois pas que j'aurais eu seule l'idée de marier les blancs de poireaux à un bouillon thaï.
Grossière erreur car comme me l'a très justement fait remarquer Monsieur Petits repas entre amis, bien qu'étonnant et original, l'ensemble est très intéressant et savoureux. Les poireaux se gorgent et s'imprègnent parfaitement des saveurs et confèrent à cette soupe croquant ( avec les pois gourmands et les poireaux ) & moelleux ( avec le riz ).
Un bel essai, très apprécié.

Le VOTE Marie Claire du jour.

Très bonne semaine.





Recette sélectionée par LibéFood
( 26/3/12 )

Recette sélectionnée par Hellocoton
( 26/3/12 )


Le VOTE Marie Claire du jour.

Très bonne semaine.






Pad thaï au tofu fumé


Un des grands classiques de la cuisine thaïe, qui plus est décrété plat national de la Thaïlande après la 2nde GM, que je n'avais pas encore préparé.
Y'a de l'omelette dedans. Ceci explique cela. Moi & les oeufs, les oeufs & moi : arfff !

Bref, passé cela, cette recette est une pure merveille pour les papilles.
Non, vraiment !
Et puis, j'vous en parle et vous nargue depuis le week-end dernier, il est temps de la proposer.

Nouilles de riz, oeufs, piment, tofu, cacahuètes et coriandre font partie de la recette de base du pad thaï.
On peut y ajouter des crevettes, comme cela est servi en Thaïlande et souvent consommés par les thaïs eux-mêmes, et/ou du poulet notamment.
Il peut très vite devenir un plat " fonds de placards " si on souhaite y incorporer haricots, porc, etc en plus des ingrédients de base.

Reste ensuite à jouer avec les aromates.
Et ça, j'adore !

J'ai pioché l'idée et la recette sur Zeste #5.
( Ma référence de magazine culinaire en France, j'suis pas compliquée comme nana, j'vous l'avais dit ! )


La recette ( pour 2 pers ) :

- 100g de nouilles de riz ( plates pour moi )
- 150g de tofu fumé
- 85g de pois gourmands bio
- 50g de pousses de soja fraîches
- 2 petits oignons blancs bio avec leurs tiges
- 1 oeuf
- 2 dents d'ail
- 15g de cacahuètes grillées ( pas bio ! )
- 2 piments oiseaux ( 1 est plus raisonnable )
- 1 càs d'huile d'arachide
- 2 càs de sauce soja réduite en sodium ( je ne le dis jamais mais je l'achète ainsi )
- 1 belle càs de sauce de poisson ( nuôc mam )
- 1/2 citron vert ( jus )
- 6 branches de coriandre fraiche


Le déroulement :

1- Portez à ébullition un grand volume d'eau ( non salée ) et versez la 1/2 sur les nouilles de riz et l'autre sur les pois gourmands et couvrez.

2- Une fois tendres, égouttez-les et réservez.

3- Emincez les piments et ôtez les graines.

4- Lavez et émincez les petits oignons en conservant environ 2 cm à la base de la tige.

5- Pelez et pressez l'ail.

6- Lavez et ciselez la coriandre.

7- Concassez les cacahuètes.

8- Fouettez énergiquement l'oeuf en omelette dans un bol puis faites-la cuire dans un peu d'huile.
Retirez-la du wok et roulez-la sur elle-même puis détaillez-la en fines lamelles.

9- Chauffez le reste d'huile dans le wok et faîtes revenir l'ail et les piments quelques minutes tout en remuant.

10- Incorporez le tofu fumé préalablement coupé en petits cubes ainsi que les pois gourmands précuits.

11- Laissez revenir 1 min environ puis ajoutez les petits oignons blancs.

12- Poursuivez la cuisson quelques minutes tout en mélangeant régulièrement.
Les oignons doivent être fondants.

13- Versez enfin les nouilles de riz et les sauces ainsi que le jus de citron vert.

14- Baissez le feu et laissez réduire.

15- Rehaussez le feu et ajoutez les pousses de soja, les cacahuètes concassées, les lamelles d'omelettes et la coriandre puis poursuivez la cuisson 1 min environ.

16- Mélangez et laissez sur le feu 1 min encore et servez immédiatement.
Les nouilles de riz refroidissent aussi vite que les pâtes classiques aux oeufs.



Première expérience avec le tofu fumé. 
Conquis ! Rien à voir ou presque avec le tofu nature extra ferme que j'utilise d'habitude. Il est savoureux et se laisse manger tout seul. Il est un peu plus onéreux mais reste tout à fait abordable ( ici, aux US, en tous les cas ).
Monsieur adore aussi. Pourquoi se priver !

Pour le plat, on en redemande. Facile et réellement addictif, il nous fait voyager en l'espace de quelques minutes.
Je n'en avais pas mangé en Thaïlande et je le regrette.

Et vous ? Vous avez déjà essayé ? Vous le préparer comment ?

Un dernier : les photos ne sont pas très parlantes je trouve et pourtant ... Enfin, vous m'avez comprise !

~~~

Le VOTE Marie Claire du jour.

Merci. Plus que 10 jours de vote et le concours sera définitivement terminé.

A très vite.

{ US } Buttermilk { RU } Blinis


A quelques semaines de quitter les Etats-Unis et découvrir la Russie, quelle belle opportunité m'offrait mon reste de buttermilk au fond du réfrigérateur et mon désir de réaliser, si ce n'est une spécialité russe ( je vais vous avouer que le blini tel qu'on le connait en France n'est pas plus que cela " the " référence en la matière ) une recette que tout à chacun accole à ce pays.

En effet, si l'on demande un blini en Russie, non seulement on nous en apportera plusieurs ( car c'est un pluriel - déformation du terme car le -i indique déja le pluriel en russe ) mais de plus ce seront des crêpes ! Ce que l'on appelle des blinis en France porte un autre nom en Russie.
Les pirojkis, par contre, font partis de la cuisine traditionnelle russe.
Ce sont des petits pains/pâtés farcis ( de viande, de riz et de légumes - choux, pommes de terre, carottes ) dégustés à toute heure de la journée en Russie.

Il va falloir que je regarde tout cela de plus près.
Dommage, les sites et autres blogs de cuisine traditionnelle russe ne sont pas très nombreux et souvent peu esthétiques.
Qu'à cela ne tienne, Petits repas entre amis ( et en famille ) ne disparaitra pas une fois sur le territoire st-pétersbourgeois sous prétexte que le thème n'est pas déjà existant et développé.
Au contraire !


La recette :

- 100g de farine de petit épeautre bio
- 50g de farine complète bio
- 50g de farine de seigle bio
- 25g de son de blé
- 25g de son d'avoine
- 6g de levure de boulanger déshydratée bio
- 2 petits oeufs bruns bio
- 25cl de buttermilk bio
- 10cl de lait de riz bio
- 1 càs d'huile d'amande bio
- 1 pincée de sel
- 1 tour de poivre


Le déroulement :

1- Au fond d'un grand saladier, diluez la levure avec 10cl d'eau tout juste tiédie et laissez reposer 5 min environ.

2- Ajoutez les jaunes d'oeufs, le buttermilk et le lait, l'huile ( que l'on peut remplacer par 30g de beurre fondu ), les farines, les sons, le sel et le poivre.

3- Remuez pour obtenir une pâte à crêpe un peu épaisse et homogène.

4- Laissez reposer 1h environ sous un linge de maison propre.

5- Montez les blancs en neige et incorporez-les au mélange précédent.

6- Faites chauffer la poêle ( et graissez-la si elle n'est pas anti-adhésive ).

7- A l'aide d'une louche, faites couler la pâte en un point : elle va s'étaler toute seule.
Laissez cuire jusqu'à ce que la surface soit asséchée puis retournez le blini de l'autre côte et laissez cuire 1 min environ.

8- Laissez refroidir les galettes sur un linge propre avant de les empiler.

9- Dégustez-les tout juste toastés, version salée, avec de fines tranches de saumon ou de hareng fumé par exemple, quelques feuilles vertes de salade ou ici d'épinards, un jus de citron et une rondelle de tomate ou version sucrée avec un filet de miel de votre choix ou de la confiture de myrtilles.



Verdict : la famille au grand complet a été très séduite par cette version saine & terriblement moelleuse.
Le buttermilk et les blancs en neige y sont pour beaucoup.
La rusticité du seigle ( qui en Russie est remplacé par du sarrasin )  et des sons amène " the touch " imparable si ce n'est, à la tradition, à une saveur et une texture particulière et très agréable.



Recette sélectionnée par LibéFood
( 21/3/12 )

Recette sélectionnée par Hellocoton
( 21/3/12 )




Le VOTE Marie Claire du jour.

Bon mercredi gourmand et merci !







SaLaDe D'oRgE, ÉpInArDs, BeTtErAvEs, fEtA & nOiX


Début de semaine et nouvelle résolution : une belle salade colorée & gourmande pour affronter ces longues heures jusqu'au WE prochain !
( M'excuse vivement auprès de mes sondées sur Facebook. Je n'ai pas pris le temps de modifier et surtout préparer le billet de mon plat thaï promis hier ayant consacré mon dimanche à ma famille de nouveau réunie. Sorry ! La recette est programmée pour cette fin de semaine. )

Vous m'suivez ?
Plaisir & découvertes pour les moins aventuriers sont au programme.

Plaisir ? Parce que c'est bon ! Si. Si. 
Entre les petites betteraves, la grenade, les pousses d'épinards et la feta, du doux, du acide, du croquant et du fondant, un joli mix pour les papilles.

Découverte ? 
Monsieur a été séduit par l'orge perlé et en redemande ;)
Minipouce a goûté version chaude et garniture beurre-jambon-petits-pois, mais l'enthousiasme était moins évident ;)
Et vous ? Vous connaissez ?

Une salade composé et inspirée du dernier Zeste #5.



La recette :

- 150g d'orge perlé
- 6 mini betteraves bio
- 1 feuille de laurier
- 75g de feuilles d'épinards bio fraiches
- 2 càs de crumble de feta allégée
- 1 belle càs de cerneaux de noix
- 2 càs de graines de grenade
- 2 càs de graines germées de votre choix
- 1 càs d'huile de noix bio
- 2 càs de vinaigre balsamique
- 1 belle càs de jus d'orange ( 1/2 orange Navel bio )
- Sel
- 3 tours de poivre




Le déroulement :

1- Rincez et faites cuire l'orge dans 3 fois son volume d'eau durant 40 min environ avec la feuille de laurier.
 ( Départ à froid et sans sel. Ne salez qu'en fin de cuisson puis égouttez et réservez )

2- Pelez et coupez les mini betteraves en petits dés et rincez les feuilles d'épinards.
Séchez et réservez.

3- Concassez les noix et faites-les griller dans une poêle à sec ( ou au four ).

4- Egrainez la grenade et réservez.

5- Dans un petit bol, mélangez les ingrédients de l'assaisonnement, soient, l'huile de noix et le vinaigre balsamique, ainsi que le jus d'orange, le sel et le poivre.

6- Versez l'orge et ajoutez la 1/2 de l'assaisonnement. Mélangez.

7- Disposez les légumes et enrobez du reste de la vinaigrette.

8- Parsemez de feta, des noix concassées tiédies et des grenades.

9- Servez bien frais.




Bonne semaine et à très bientôt.


Recette sélectionnée à la Une de LibéFood
( 19/3/12 )

Recette sélectionnée par Hellocoton
( 19/3/12 )



Le VOTE Marie Claire Idées du jour.

Merci !