Seitan homemade **


** dans un bon plat de pâtes alla bolognese !


Qu'il était bon de revoir ( les pelouses sont rousses ici ) la nature verdoyante des champs de tulipes ( que je n'ai vu que dans le marché aux fleurs ) !
Qu'il était bon d'observer les bourgeons éclore des branches frêles des arbres bordant les canaux ( dont je n'ai pas véritablement apprécié les pavés recouvrant le sol lorsque j'étais à vélo ! ) !
Qu'il était agréable de sentir l'humeur enjouée des amstellodamois ( les russes " tirent véritablement la tronche ", y'a pas à dire ! ) !
Qu'il était bon de se retrouver en famille en capitale hollandaise le temps d'un long weekend !
Qu'il était bon de sentir la chaleur ( il a quasiment fait 20° une journée ... de la folie pour nous ! ) et le vent virevoltant dans nos cheveux, à vélo, traversant les canaux de la ville !

Qu'il était bon de faire une pause !

Amsterdam est une ville charmante. Je dirai peut-être un peu trop touristique à mon goût, certainement trop sale ( les gens n'hésitent pas à jeter leurs détritus dans les canaux -en Russie aussi mais au moins Amsterdam n'est pas si polluée par les émissions de gaz d'échappement des voitures-, à polluer les rues avec les déjections canines de leurs animaux, à déposer leurs parts de pizza par terre devant la vitrine des magasins ) et surtout assez bruyante lorsque l'on est en plein centre ( lieu à éviter si l'on recherche le calme et la nature ). Pour ma part, j'ai également trouvé qu'il y avait trop de voitures ! Je m'attendais à un centre ville dénué de véhicules à quatre roues ! L'on m'avait dit que l'on ne se déplaçait qu'en vélo à Amsterdam. Je ne pensais donc voir que des vélos ! Et bien non ! Et parfois, il est quelque peu périlleux voire dangereux de se déplacer à deux roues. Bien que confiante et assurée, je me suis fait peur une ou 2 fois ( lorsqu'il faut choisir entre un camion entrain de décharger sa livraison et le canal ... il faut réfléchir vite ... et bien ! ). 

J'allais oublier ! L'on y mange mal. Très mal à vrai dire ! Hormis les pancakes et les frites ( je caricature assez peu, je vous promets -y'a-t'il des hollandais qui me lisent ? vous confirmez ? ), les restaurants de cuisine traditionnelle ( j'entends par là des établissements offrant une assiette classique garnie de protéines ( animales -bien qu'évidemment la viande ne soit pas en reste- ou végétale -par contre, il existe bien plus de restaurants végétariens et même un végétalien qu'il n'en existe à SPb pour une population 5 fois moins importante ) et de légumes et un dessert ou à peu près, vous m'aviez comprise, hein ?! )  n'existent pas ou très peu. Heureusement, les restaurants de " cuisine du monde " et asiatiques principalement pullulent ( facile de manger vg dans ce cas d'autant qu'il est toujours proposé une alternative à base de tofu notamment ). Minipouce était ravi en ce qui le concerne de faire des " snacks frites " et des goûters de pancakes, vous pensez bien ! 
Avec tout ça, j'ai bien 2 kgs à perdre. Manger mal fait grossir, c'est bien connu. A croire que je n'ai pas assez appuyé sur les pédales, tiens ! Conclusion, je suis ravie de retrouver ma cuisine " végétale " !

Néanmoins, malgré ces trois ou quatre points " négatifs " ( avec des yeux russes, Amsterdam est pourtant un vrai joyau ), elle est une ville accueillante, verte, joyeuse, " architecturalement " magnifique ( les bâtiments sont propres et entretenus -la russe qui est en toi doit sortir de ce corps Laurence -à St-Pétersbourg, les palais sont parfois en ruine, très dégradés, les russes ne protègent pas leur patrimoine [ sauf leurs églises -ndlr ] et l'on est à mille lieux des photos lisses et lumineuses du palais de l'Ermitage vert vif et doré des brochures touristiques ), accessible à tous, petits et grands. Elle regorge de parcs ( le Vondel Park est réellement mon favori ), de terrasses de cafés ( de coffee shops aussi ! ), de jolis petits quartiers aux boutiques attrayantes. Elle est une ville active, nocturne ( hormis le quartier rouge de De Wallen, la vie nocturne est palpable ce qui fait d'Amsterdam une ville relativement bruyante comme je le disais quelques lignes plus haut ) et simplement agréable où il y ferait bon vivre à mon humble avis ( j'ai repéré quelques quartiers -près des parcs ! - au cas où la vie nous y conduirait un jour prochain ! ).

Et vous, vous connaissez Amsterdam ?

Je vous parle de mon seitan maintenant car je ne suis pas peu fière de l'intégrer à ma cuisine.

Depuis le temps que j'avais repéré la recette, les recettes en réalité ( bien qu'hormis les épices et les variantes utilisant pour moitié ou quasi une légumineuse, le seitan se prépare toujours de la même façon,  c'est comme faire un gâteau au yaourt, une fois que l'on a le yaourt, c'est parti ... ou presque ! ici, une fois que l'on a le gluten, on peut foncer tête baissée ! ), il me tardait de réaliser ma première recette.

J'avais goûté le seitan pour la première fois l'été dernier en France. Tout prêt. J'avais aimé. A l'époque, je mangeais encore un peu de poisson et de viande blanche, je n'étais donc pas à la recherche de mes protéines comme je le suis aujourd'hui. J'alterne certes entre les légumineuses ( le choix est déjà très vaste rien que si l'on se confine à cette catégorie de protéines végétales ), le soja, que je classe en sus des légumineuses mais qui en fait intégralement partie également ( le lait, le tofu, ferme et soyeux, la crème de soja ), les céréales complètes ( pâtes, riz, couscous à l'épeautre par ex, les farines, etc ), les graines et oléagineux sans compter les fruits qui offrent parfois une belle proportion de protéines ainsi que les légumes mais j'avoue bien volontiers que lorsque l'on habitue son organisme à la variété, rien de tel que la nouveauté dans son assiette pour ravir ses papilles et régaler son petit bidon !

Il est évident que les allergiques au gluten fuiront cette recette et le seitan en général.
Pour les autres, dont je fais partie, le seitan apparait comme une excellente source de protéines puisqu'il est quasi exclusivement réalisé avec de la farine de gluten, cette farine obtenue " en retirant au blé une partie de son amidon pour obtenir justement une teneur en gluten très élevée. " C'est ainsi grâce au gluten que la mie de pain est " élastique ". Ce n'est donc pas innocent si " seitan " signifie " protéine " en japonais.
Le seitan est, je trouve, le produit, peut-être le plus proche de son ami carné le steak. En effet, il peut être cuisiné simplement poêlé, mijoté ( blanquette, bourguignon, cari ) mais aussi, comme ici, finement mixé pour en faire une bolognaise ... sans viande ! Je ne sais pas si la viande manque aux végéta*iens ( les raisons pour lesquelles chacun en arrivent à ne plus consommer de chair animale sont souvent très différentes selon les cas et je m'aperçois que certains subissent parfois une privation au sens strict -loin de moi cette sensation pourtant- ) mais en tous les cas, pour les non végés, je vous assure que la recette que je vous présente est une belle parade qui bluffe l'assemblée toute entière !

J'ai pour ma part utilisé ma machine à pain pour amalgamer ma pâte. J'avais lu qu'il était parfois nécessaire d'être robuste et endurant pour fabriquer son seitan, j'ai donc pris les devants et minimisé mes efforts ! Résultat parfait au bout de 30 minutes de pétrissage. L'on obtient une pâte très élastique ( trop peut-être ... je ferai un mélange avec des lentilles corail je crois la prochaine fois ou couperais simplement ma farine de gluten avec une autre farine ), à peine malléable mais un résultat après cuisson tout à fait convaincant. L'on tranche très aisément le " rôti " ainsi réalisé. J'ai véritablement eu l'impression de goûter un seitan du commerce ... en mieux ! Aromatisé à ma guise, il n'en avait que plus de saveurs encore.
Ainsi, si comme moi, il vous est impossible de trouver du seitan tel quel ( pas très russe le seitan ! pas encore en tous les cas ), trouvez des amis trop gentils qui vous ramèneront un ( ou 2, ou 3 ! ) paquet de farine de gluten et essayez, vous serez ravis du résultat et a fortiori, vous serez trop fier(s) de l'avoir fait tout(e) seul(e) ! Moi, en tous les cas, je suis trop contente !

Place à ma petite recette. J'ai donc utilisé quelques herbes " provençales ", basilic et origan notamment, quelques petites gouttes d'huile essentielle de coriandre ( rien à faire, je ne trouve pas de coriandre fraiche ici ), un peu d'ail, d'épices grillées et une lichette de tomate concentrée pour faire illusion et sentir bon les effluves de pizza dans la maison ! Dès le pétrissage terminé, je pus dire que l'effet escompté était bel et bien présent. Ça sentait bon ... ! Trop bon.


 La recette 

# pour 1X2 seitan de 400g environ 

- 400ml de bouillon bio ( 1/2 cube de légumes et 1/2 de miso pour moi )
- 320g de farine de gluten bio
- 6 càs de levure maltée en paillettes bio
- 2 càs de sauce tamari
- 1 càc de gingembre en poudre
- 1 càc d'ail en poudre
- 1 càs d'origan sec
- 1 càs de basilic sec
- 1 càc d'épices grillées ( sésame, fenugrec, coriandre, cumin )
- 5 gouttes d'HE de coriandre
- 2 càc rases de concentré de tomate bio

# pour les pâtes 

- 100g de pâtes complètes/ pers
- 1 beau poivron jaune
- de la sauce tomate cuisinée aux herbes de Provence
- 100g de seitan/ pers
- roquette pour servir
- herbes aromatiques ( basilic, origan, frais c'est mieux ! )
- sel / poivre au goût


 Le déroulement 

1- Dans la cuve de la machine à pain, versez tous les ingrédients liquides puis ajoutez les ingrédients secs.

2- Pétrissez durant 30 min environ.

3- Sortez le pâton puis pétrissez à la main quelques minutes afin de le décharger de l'air encore contenu.

4- Si comme moi, vous réalisez deux seitan, partagez le pâton puis modelez-le à votre guise.

5- Entourez-le(s) d'une mousseline ( ou de gazes assez larges ) et serrez fermement ( sans l'écrasez bien évidement ) afin de ne pas laissez d'air s'échapper ( ce qui conduirait à la formation de bulles -de trous- à l'intérieur du seitan ) puis fermez les extrémités avec 2 ficelles alimentaires, en prenant soin de laisser environ 0,5 cm de chaque côté ( le seitan va gonfler à la cuisson ).

6- Plongez-le(s) 1h30 dans un grand volume d'eau bouillante ( non salée ) ou faites-le(s) cuire à la vapeur si vous le pouvez.

7- Sortez-le(s) puis ôtez la mousseline.
Il est prêt à être déguster, soit tranché à la poêle soit comme ici, mixé pour en faire une bolognaise végétale.
J'ai pour ma part congelé l'autre moitié. Au moment de le consommer, prévoyez 1/2 journée au réfrigérateur.



Je ne sais pas si je vous ai convaincu mais croyez bien que vous re-verrez très certainement des recettes à base de seitan ici ! J'imagine bien une petite blanquette végétale ces prochains jours ...


Avant de vous quitter, une nouvelle plate-forme de recettes végéta*iennes vient de pointer le bout de son très joli nez sur laquelle vous pouvez vous aussi déposer vos recettes végétariennes et/ou végétaliennes et/ou piocher dans les nôtres ( ben oui, j'ai également contribué à lancer ce magnifique projet unique en son genre jusqu'à ce jour ) pour régaler vos papilles et celles des vôtres !
Merci à Lili, JujuBe & Stella pour leur travail exemplaire et très professionnel. 

Longue vie à VégéMiam !!


A très bientôt les gourmand(E)s !




31 commentaires:

  1. Hum, chapeau ! Je n'ai encore jamais goûté le seitan (préjugés sur le gluten, je crois) mais ça semble plutôt très appétissant. En tout cas, j'adore l'idée et l'envie de faire soi-même un produit qu'en général on achète tout fait ! Et puis, quand je vois des pâtes, mon petit coeur bat bien vite ;-)

    Bravo pour VégéMiam ! Longue vie à lui !

    Bisous, Laurence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois lire depuis qq temps que les préjuges sur le gluten seraient infondés ... Je les ignore donc. N'étant pas intolérante, j'en profite donc de temps en temps d'autant que je cuisine souvent sans gluten ... ça compense ! Un morceau de seitan de temps en temps, je me le permets ;-)

      Supprimer
  2. j'ai découvert le seitan récemment et mr biscotte a testé et nous a fait un super seitan maison ! c'est juste bluffant ! j'adore :) !Une fois testé, on ne peut plus s'en passer :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je vais tester une nouvelle recette la prochaine fois. Je suis très séduite aussi ;-)

      Supprimer
  3. C'est vrai qu'Amsterdam n'est pas la capitale de la gastronomie, loin de là, et que c'est une ville assez touristique et sale, nous y avons passé 5 jours il y a un mois, il faisait froid et cette ville m'a surprise tant en positif qu'en négatif ! Mais comme toi nous avons aussi repéré le quartier de vondelpark, juste au cas où et aussi pour rêver un peu !!! ;-)
    Enfin pour passer à un autre sujet, génial ta recette de seitan maison, il faut absolument que je teste ça !!!
    Des bisous.
    Emilie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Amsterdam ... ♫♬♫♬ !
      Tu me racontes si tu testes aussi, hein ?!

      Supprimer
  4. Félicitations pour ton premier seitan ! Cela fait bien longtemps que je n'en ai pas mangé, mais ta recette me fait envie, et puis, quelle bonne idée de le préparer à la MAP ! Je l'ai toujours fait à la main, mais maintenant que j'en ai une, il faudra que j'essaie !
    Ravie de lire que ton séjour amsterdamien s'est bien passé ! A peu de chose près, tu aurais même pu t'habiller en orange pour le nouveau suzerain ! ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'astuce de la map est en effet à retenir ;-)

      Supprimer
  5. La préparation du seitan me rappelle furieusement, les épices et la levure en plus, celle du "farz" breton, j'en conclus que j'aimerais ça.
    Je connais Amsterdam et on se disait qu'on y retournerait bien, en fait pas tant la ville que ses environs plus charmants et bucoliques.
    Demain c'est férié, j'essaie d'inventer un muffin qui ait l'air un peu russe. C'est chaud ton truc. Biz ma belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas le farz ! Je vais regarder à quoi ressemble cette bête inconnue ^^
      Merci pour ta participation ma jolie, je l'ai vue !

      Supprimer
  6. Miam Laurence !! Encore un beau boulot :)

    RépondreSupprimer
  7. belle recette à base de pâtes !!! même si je ne connais pas le seitan !

    belle journée Laurence !

    manue :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie Manue, tu aimeras, j'en suis certaine.

      Supprimer
  8. savoureux ce plat ! J'adore ces pâtes :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous aussi, elles ont un petit gout de noisette !

      Supprimer
  9. Avec mes " vieuzyeux ", j'arrive plus du tout à lire la recette qui apparaît en caractères trop pâles, contrairement à ton petit laïus préambulatoire !!! Peux-tu remédier à cette abominable chose , si voui, a thousand times thank you !
    élisabeth

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Change la couleur Elisabeth ;-) Le printemps arrive, il faut mettre de la couleur dans nos vies !

      Supprimer
  10. Joli travail, Laurence !
    Le seitan maison est encore à tester pour moi, un jour peut-être. Sûrement.
    Ta version a tout pour me plaire, et dans une belle assiette de pâtes, ce doit être le bonheur !
    Amsterdam ... N'étant pas très loin, oui, je connais.C'est vrai que c'est bruyant et touristique, un point noir également en ce qui me concerne. Mais j'aimerais pourtant y retourner. Bientôt, à mon avis. ;-) Mon fils rentre justement d'un voyage d'étudiant à Amsterdam, Rotterdam et York. Il a adoré !
    Plein de bisous gourmands et une belle soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me doute que tu connaisses Amsterdam en effet. Pour le seitan, ton âme aventurière ne tardera pas à tester, j'en suis convaincue ;-)

      Supprimer
  11. Ton bol est fort appétissant... Mais si tu dis gluten, je dois malheureusement partir en courant ! :-S

    RépondreSupprimer
  12. Ca a l'air tres bon, en tout cas sur tes photos c'est tres appetissant.

    RépondreSupprimer
  13. Belle Laurence,

    Tes posts sont toujours un plaisir à lire (et tes photos toujours si jolies... tous, quelques soit la note dominante : sucrée ou salée !).
    Ton récit sur Amsterdam m'a donnée envie de la découvrir, même si la nourriture n'y est pas à notre convenance (je dis "notre" en faisant référence à des mets délicats, sains & à tendance végétarienne :)).
    Aimes-tu voyager ?
    Entre l'Amérique du Nord, la Russie, et Amsterdam, cela fait de belles balades.
    Cela fait un (long) moment que je n'ai pas voyagé.
    J'aspire à aller en Islande, en Irlande, au Canada (à la période de Noël), ou dans les jolies montagnes Suisses (je dois y retourner en septembre).

    Pour en revenir à ton partage du jour : je mange très rarement du seitan, et le déguste plutôt au restaurant.
    Je n'aurai jamais pensé à le réaliser moi-même à vrai dire !
    Merci donc pour ce beau partage...
    Petite, je raffolais des spaghettis bolognaise :)
    Lorsque mes parents & moi allions au restaurant italien, c'est ce que je prenais généralement (la petite fille que j'étais songeais au plat dégusté par la Belle et le Clochard ! :)).

    Des bises chaleureuses.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore voyager Mély! Mais ... j'ai peur de l'avion figure-toi ;-) Je connais l'Islande ... J'ai ADORE L'ISLANDE ! Nous voulions y retourner avec notre Minipouce ce printemps mais les tarifs étaient trop elevés :-( Ce sera pour l'année prochaine peut-être. L'Irlande est également dans nos tablettes. A suivre. Quant au Canada, c'est un rêve. En habitant San Francisco pdt 3 ans j'ai pensé plusieurs fois pouvoir y passer qq jours et puis ... et puis ... le temps a filé trop vite. J'ai l'espoir d'y aller aussi car plusieurs amis y résident. Une belle opportunité ! Je te souhaite de découvrir tous ces endroits qui à moi aussi me parlent tant. A très bientôt et merci pour tout **

      Supprimer
  14. hummm ca donne faim ces photos ^^
    je t'ai taggé pour the Versatile Blogger Award sur mon blog!
    A toi de jouer :)
    Caro

    RépondreSupprimer
  15. Belle réalisation! j'ai songé moi aussi à réaliser le seitan maison, mais je pensais que c'était trop compliqué, j'ai donc abandonné l'idée... Mais je pense que tu as su me convaincre grâce à ton article. Merci! ^^
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ravie d'avoir su te convaincre d'essayer !

      Supprimer
  16. Seitan le permets, je veux bien essayer ta sublime recette ... Très tentante et emplie de bonnes et douces saveurs provençales ^^
    Merci Laurence, quelle délicieuse alternative à la carne ;)
    Et un grand bravo pour Végémiam pour l'avoir visité, c'est génial !
    Bises du dimanche soir,
    Sandy

    RépondreSupprimer
  17. Le seitan maison c'est un peu ma bête noire. J'en ai essayé deux trois fois et je crois que, outre le fait qu'en préparer m'emmerde complètement, je ne suis pas doué (ou alors je n'ai pas encore trouvé ce petit truc qui fait que). Alors je dis chapeau pour ton premier essai transformé !

    RépondreSupprimer