Terrine de pois chiche au cumin { plus facile, c'est pas possible ! }


Une recette expresse, pour les plus pressé(e)s, les plus paresseux/ses, les plus working girls/boys, quoi !

La compagnie plus que désagréables de mes maux récents ( enfin bon, ce n'est pas la première que je m'en plains ici et ils ne datent finalement pas d'hier ) me fait aller au plus simple. 
J'en ai marre d'être malade, j'en ai marre de ces sinusites à répétition, de ses migraines à se taper la tête pendant des jours, que dis-je des semaines ( quand après une semaine, l'intensité baisse, l'on crie victoire ... mais un peu trop tôt ) contre les murs, à flémasser ( un mélange perso entre flemmarder et je ne sais quoi d'ailleurs ) sans y prendre un quelconque intérêt si ce n'est se dire " mais bon sang, t'es vraiment qu'une vraie loque qui ne fait plus rien de tes journées si ce n'est de te plaindre " ( mon mur blanc à qui je m'adresse quand je suis seule à souffrir au fond de mon lit est bien peu loquace, je préfère fermer les yeux, espérant m'endormir quelques instants et ne plus sentir ces effroyables douleurs ), de ces allergies à je ne sais quoi, ces intolérances, ce bidon qui me fait me tordre de douleur au moins 3 fois/jour ( j'en suis rendue à ne plus faire qu'à peine 2 repas/jour tellement je ne sais plus quoi manger sans avoir mal ) sans savoir ce qu'il a ( le gluten, ben non, c'est pas ça, et heureusement car quelle galère que de fliquer tous les aliments, les étiquettes et de se dire qu'à vie, le gluten, c'est terminé -y'en a dans tout, tellement plein de trucs quoi- ), ... marre quoi ! Pas que je déprime mais faudrait pas trop pousser quand même. Tu crois que tu es de nouveau hyper à l'aise dans tes baskets, que tout te sourit, ben non, la maladie débarque et on a beau dire, quand t'es pas en forme, que tu passes toute ta sacro-sainte journée à te poser 10.000 questions sur ce qui pourrait causer cette caisse énorme de troubles en tout genre, ben, tu fais moi la fière, et t'es bien peu de chose, seule, sous ta couette, à cogiter et te morfondre. Quand t'as plus la force de sortir chercher ton petit gnome à l'école, que tu pleures quand il te dit " j'aime pas quand t'es malade Maman ", que ses bisous voudraient tant te soigner et réveiller la Belle au bois dormant de Maman que tu es les autres jours ( j'ai le droit de me prendre pour la princesse de mon petit bonhomme, c'est lui qui le dit d'abord, et il a droit de vouloir se marier avec sa Maman, il n'a que 4 ans et demi, et il fait ce qu'il veut ) et que tu restes clouée entre tes draps comme l'odieuse Cruella, moche et si détestable, ben, t'en a juste assez. Trop c'est trop. T'as beau te dire qu'il y a bien des gens plus malades, plus malheureux, que la société tourne de travers, que les tornades sont trop meurtrières, que des cinglés sont trop cinglés, que ci, que ça, ben toi, t'es là, entrain de tenir ta tête quand tu tousses, tellement tu penses que les 10 kg qu'elle pèse depuis des jours vont avoir raison de toi et que tout ça va finir par éclater et voler en morceaux tellement la douleur devient insoutenable. T'es pas chochotte d'habitude. Tu encaisses et te plains pas si souvent ( c'est ma Maman qui me le disait quand j'étais plus jeune ). Des migraines, t'en as eu. Beaucoup. Des bobos aussi. Des chagrins, des grosses peines. Comme tout le monde. T'es d'une nature plutôt cool, plutôt positive. Mais bon sang, qu'ai-je fait pour que ma santé parte en vrille ainsi ? Assez tergiversé. Assez blablaté. Assez. Rentre en France. Fais des examens, des analyses, vois des médecins et lâche-nous avec tes migraines et tes maux de bidon. Soigne-toi et pense à toi. Pour une fois.
Je me fiche des claques, des coups de pieds aux fesses aussi, je me remonte les bretelles car sans cela, l'on se complairait bien dans ce mal être que l'on blâme tant lorsque l'on voit ou le lit ailleurs. Et puis, ce n'est pas moi, je ne m'habitue pas à la maladie et à cet état de légume quand je ne suis plus fonctionnelle pour deux sous. Alors stop ! Les recettes, la cuisine et le blog seront peut-être mis entre parenthèses quelques jours mais en tous les cas, je vais faire au mieux, pour les miens, et moi-même, pour me booster, le corps et l'esprit ! Migraines, maux de bidon, sortez de ce corps et rendez-moi mon esprit clair et zen !

Je vous laisse avec ma recette de terrine rapide et délicieuse car en cette période estivale ( mais si, pas de printemps chez vous certes mais l'été finira bien par venir hein ? et puis je suis en France dans quelques jours, ne me faites pas regretter de rentrer au pays, bon sang ! ), il est bien intéressant et pratique de tartiner en terrasse, n'est-ce pas ?


La recette 

- 150g de farine de pois chiche
- 500ml d'eau
- 2 carottes
- 1 grosse échalote ( ou 2 petites )
- 2 dents d'ail
- 1 cm 1/2 de gingembre frais
- 1 càc de coriandre moulue
- 1 càc de cumin moulu
- 1/2 càc de piment fort moulu
- 1 càc de sel de mer
- Poivre ( facultatif )

✷ Le déroulement 

1- Lavez et râpez les carottes puis émincez les échalotes et hachez l'ail et le gingembre finement.

2- Faites revenir à sec et dans une poêle bien chaude, les épices. 
Laissez chauffer quelques minutes tout en remuant régulièrement.

3- Incorporez les carottes râpées ainsi que les échalotes, l'ail et le gingembre.

4-  Faites cuire environ 20 min sur feu moyen jusqu'à ce que les légumes soient tendres.

5- Dans une casserole, versez la farine de pois chiche et délayez avec de l'eau.
Faites cuire en remuant jusqu'à obtention d'un appareil épais et lisse. Il doit prendre la consistance d'une crème épaisse.

6- Salez et poivrez à votre convenance.

7- Versez la préparation dans un moule à cake ou une terrine préalablement huilé ou tapissé de papier de cuisson puis enfournez 35 à 45 min à 180°.

8- Laissez refroidir puis démoulez.
Dégustez frais sur une belle tranche de pain complet aux céréales !


Cette recette est issue d'un petit livre de recettes sans gluten ( j'ai quelques jours durant essayé de me passer du gluten -terrine, pain, etc- histoire de voir si j'y étais intolérante ) et ma foi, ce fut une bien belle surprise. A décliner à souhait avec d'autres légumes par exemple.

**

A très bientôt et bonne fête à toutes les Mamans du Monde ... et surtout la mienne !


37 commentaires:

  1. Oh, j'allais demander quand tu rentres en France pour enfin faire des examens un peu poussés pour voir où en est ta santé, ma pauvre... Pour les intolérances alimentaires, tu peux faire traiter tes analyses sanguines par le labo Barbier à Metz, qui est très bien et qui fait des panels de 20 à 220 aliments. Je crois que tu as bien besoin de faire le point ! (je t'ai déjà indiqué Zamaria pour l'autre analyse, je crois)

    Sinon, je ne suis pas objective pour la recette du jour, car j'adore les terrines de pois chiches, si faciles et si polyvalentes ! Ta recette ressemble d'ailleurs beaucoup à la première que j'ai faite, celle de Clea ! Délicieuse !

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Laurence ! Merci pour cette terrine, je prends note, car elle m'a l'air délicieuse... Merci pour ce beau partage, c'est tout ce que j'aime !!!

    Par contre, je suis vraiment triste de lire que tu es en mauvais point, que ces migraines te pourrissent la vie, ainsi que les allergies/intolérances... J'espère que tu vas pouvoir faire des tests pour savoir comment on peut mieux te soigner... Une chose est sûre, tu ne peux pas rester dans cet état !

    Adorable ton petit bonhomme qui veut se marier avec toi... <3

    De gros bisous Laurence et bon courage, on est avec toi !!!

    RépondreSupprimer
  3. Ma pauvre... Je sais ce que c'est de souffrir de migraines à répétition. Cela fait d'ailleurs plus d'ne semiane que celle-ci ne veut pas me quitter... Pourtant je fais attention et je me couche tôt (en même temps pas le choix, j'ai tellement mal que dormir et la seule solution!!). Par contre, je pense, pour ma part, que je souffre de stress. En ce moment c'est pas la joie au travail, on m'en demande beaucoup...

    reposes toi bien et reviens nous en pleine forme! ;) COURAGE!!

    pour ce qui est de ta terrine, elle est juste extra! j'en prends bonne note! ;)
    bon dimanche. Bisous

    RépondreSupprimer
  4. Привет Laurence!
    Courage j'espère que ça va aller mieux avec les beaux jours qui arrivent par chez vous.
    Et les migraines je connais aussi ...
    Une bien jolie recette que tu nous propose là Большое спасибо.


    RépondreSupprimer
  5. Et bien alors ma toute belle, pas la joie n'est ce pas :/ J'espere que ta venue en France va t'éclaircir un peu tous ces maux, que ça ira bien, et surtout très vite ! Penses à toi, à ta famille et nous, nous t'attendrons ne t'en fais pas pour ça :)

    J'ai bien lu toute ta recette, elle m'a l'air drôlement délicieuse et parfait pour le retour des beaux jours (quand ils voudront revenir) mais j'ai noté quelque chose :

    "5- Dans une casserole, versez la farine de pois chiche et délayez avec de l'eau.
    Faites cuire en remuant jusqu'à obtention d'un appareil épais et lisse. Il doit prendre la consistance d'une crème épaisse.

    6- Salez et poivrez à votre convenance.

    7- Versez la préparation dans un moule à cake ou une terrine préalablement huilé ou tapissé de papier de cuisson puis enfournez 35 à 45 min à 180°."

    Le mélange aux carotte tu le mets entre l'étage 5 et 6 c'est ça???

    Je te fais plein de bisous magiques (si, si ça existe, Minipuce me le dis souvent) et je t'envoi plein d'ondes positives <3

    RépondreSupprimer
  6. Un grand bon courage...et de la patience... j'espère que ce n'est plus qu'une question de jours !!
    Ta terrine a l'air délicieuse, je garde la recette près de la cuisine ;)

    RépondreSupprimer
  7. On adore le pois chiche à la maison, plutôt en grains qu'en farine d'ailleurs, mais je ne dis pas non à une jolie terrine végétale bien épicée comme celle-là ! Elle file dans mes favoris, merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bon courage pour la suite... Les examens peuvent être un peu longs et hasardeux avant de mettre le doigt sur ce qui cloche, et je sais de quoi je parle, mais ça vaut le coup d'aller jusqu'au bout !

      Supprimer
  8. surtout bon courage! pour faire les examens et ensuite pour réussir à modifier tes habitudes alimentaires en fonction des résultats... pas toujours évident. Oui, surtout, bon courage!

    RépondreSupprimer
  9. Je te souhaite un prompt rétablissement. J'ai connu ça les migraines à répétition et j'ai réalisé qu'elles étaient liées à un dérèglement dans ma vie : ce que je vivais ne correspondait pas à ce que je voulais vivre. J'ai pris les bonnes décisions et le bien-être n'a pas tardé à se pointer.
    Bises,
    Lou

    RépondreSupprimer
  10. ta terrine est très appétissante, miamm

    j'espère que tu vas trouver une solution et un remède à tes maux !

    belle journée, ici le soleil semble venir, enfin

    manue :))

    RépondreSupprimer
  11. Hé ben ma belle, je vois que ça ne va pas mieux; et j'aime pas te voir dans cet état! J'ai déjà hâte que tu rentres en France pour te soigner et que les médecins trouvent enfin ce qui ne tourne pas rond dans ton bidon et dans ta caboche pour devoir subir tous ces maux!
    Tiens-nous au courant de l'avancement de tes analyses, c'est que je m'inquiète tu sais... Je me souviens t'avoir entendu évoquer déjà ces douleurs il y a quelques temps et tu pensais les avoir calmées grâce à ta nouvelle hygiène de vie... C'est dommage que ça revienne en puissance comme ça.
    En tout cas je te souhaite plein de courage, je pense bien fort à toi, et requinque-toi vite pour ton petit bonhomme!
    Un gros gros bec et très chouette cette recette. Je m'en vais la mettre dans mes favoris, compte sur moi pour la tester rapidement!
    Bisous!

    RépondreSupprimer
  12. Oh ma Jolie, j'en ai les larmes aux yeux de te lire ... Je comprends mais je ne peux rien, c'est frustrant cette impuissance ... :/
    Les migraines, je ne connais pas, enfin si, je les connais à travers celles de mon fils car j'ai l'impression de les avoir vécues tant j'en souffrais avec lui. Quant aux maux de bidons, ça, je connais ... Vivement que tu rentres en France afin que tu passes TOUS les examens nécessaires ... N'en zappe aucun ! J'imagine que tu y as déjà réfléchi ( non, je ne l'imagines pas, tu l'as fait ), mais n'y a-t-il pas eu un élément déclencheur afin que cela revienne au galop ? Pour les migraines, pense aussi à l'ostéopathie, mais un vrai ostéopathe hein ! Le mien a sauvé mon fils ( alors que mon médecin traitant à l'époque en souriait :/ ) de ses migraines rien qu'en lui dégageant un canal ( je ne sais même plus lesquel ) situé à la base de la nuque, un canal coincé au moment de l'accouchement ... Rien à voir ici me diras-tu, mais parfois, cela peut venir de quelque chose de totalement insoupçonné !
    Une bien belle recette ... Malgré les pois chiches, et oui, je m'y mets ... ;-)
    Je te fais plein de bisous réconfortants et guérisseurs, et j'espère que tu nous reviendras avec des réponses et surtout des solutions !! Et en meilleure forme !
    Je pense bien fort à toi, et prends soin de toi ma Jolie ! ♥

    RépondreSupprimer
  13. Aujourd'hui je lis ton billet partagée entre la tristesse et la joie ! heureuse de te lire comme à chaque fois mais triste de te savoir souffrante ...
    j'ai une amie qui a passé sa vie à combattre des migraines longues et interminables et qui au bout de tant d'années de souffrance à fini chez un très grand orthodontiste suisse. Le problème venait bien des dents ...
    Bon courage pour tous tes examens, et un grand bravo pour ton courage et ta sublime recette de ce jour ! En effet, plus simple, y a pas ...
    Pensées affectueuses ma chère Laurence, et tu as un petit bonhomme formidable ! ;-)
    Sandrine

    RépondreSupprimer
  14. Je précise tout de suite que je ne suis pas médecin. Je ne vais te parler que de ma propre expérience de migraineuse et de malade du bide pendant plusieurs années. En espérant néanmoins que tu y trouves une toute petite bribe de mieux être.

    Je commence par le ventre. Ce que tu décris me rappelle mes symptômes (avec beaucoup d'aérophagie, des crampes violentes, des lourdeurs, des brûlures, des phases d'immense fatigue... sans jamais parvenir à identifier un responsable). Seule la camomille m’apaisait un peu. Jusqu'à ce que je rencontre le bon médecin et qu'il me diagnostique une gastrite. Au bout d'une semaine de traitement, ma vie avait radicalement changé !
    As-tu exploré cette piste ?

    Pour les migraines, je n'ai pas de remède miracle, malheureusement. Cependant, au fil des années (mes premières crises sont apparues au collège), j'ai appris à identifier les signes avant-coureurs et donc à dégainer très vite l'ibuprofène 400.
    Une chose positive tout de même : le yoga et le qi gong m'ont aidé à mieux me détendre, à gérer mes émotions et à respirer. Je suis même parvenue à enrayer de petites migraines ophtalmiques grâce à certains mouvements ciblés sur les yeux.
    L’acupuncture peut aussi t'aider, sous réserve que tu sois "réceptive" (apparemment, ça ne fonctionne pas sur tout le monde).

    Voilà, j'enlève ma blouse blanche. ;)
    J'espère sincèrement que ces quelques pistes pourront t'aider. :)

    (PS : c'est marrant, ce w-e, j'ai aussi cuisiné des carottes et des pois chiches, version falafels !)

    RépondreSupprimer
  15. Ouh, cela n'a pas l'air d'aller fort c'est sans doute pour cette raison que tu es moins présente sur FB. Les autres copinautes ont raison, heureusement que tu rentres bientôt pour explorer l'origine de tes maux à fond, je n'ai malheureusement rien à te conseiller à part de continuer à nous émerveiller avec tes belles recettes végétales et tes sublimes photos.
    Il se trouve que j'ai de la farine de pois chiches je vais me laisser tenter par ta recette.
    Mille bisous

    RépondreSupprimer
  16. Une terrine originale, il faut que je note la recette.
    Bisous
    FRAISYFAISE

    RépondreSupprimer
  17. Très originale cette petite terrine maison ! Je note ça m'intrigue de trop :)

    RépondreSupprimer
  18. Encore une terrine qui me plaît bien, j'aime bien le goût de la farine de pois chiches. J'ai testé celle aux chataignes et aux champignons et j'ai bien aimé. Il me manquait un moule potable et quelques ingrédients raffermissants pour la poster sur mon blog.
    Je compatis pour tes maux de ventre, je suis une colopathe et il existe à ce jour aucun traitement efficace pour ce que j'ai. Cette terrine si j'en mange c'est une tranche à la fois après avoir mangé du pain tout seul d'abord. Y'a des jours sans où tout me tortille le bide. As-tu essayé de supprimer le glutamate? Moi ça me donne des maux de crâne. Je me fais du souci pour toi quand je vois toutes tes recettes à base de sauce soja ou de miso, c'est du glutamate naturel certes, mais du glutamate quand même qui me donne mal au crâne, des palpitations et une soif de dingue.

    RépondreSupprimer
  19. la recette est notée, je t'en dirai des nouvelles :-) Pour ta santé, je ne peux que confirmer les précédents commentaires et te souhaiter beaucoup de courage. J'espère que tu trouveras l'origine de tes maux et qu'ils finiront pas être un mauvais souvenir!

    RépondreSupprimer
  20. Coucou Laurence je découvre ton article aujourd'hui, cette terrine a l'air vraiment délicieuse, le genre de plat qui me tente beaucoup, je la garde de côté pour plus tard.

    Du coup je n'avais pas lu que tu n'allais pas bien, j'espère que ton état va s'arranger rapidement, surtout que cela commence sérieusement à te miner. Dur dur... :/

    Je te souhaite du courage pour venir à bout de ces vilains maux

    Pleins de gros bisous Laurence

    RépondreSupprimer
  21. Prends soin de toi ma belle, écoute ton corps et j'éspère qu'il va cesser de te faire souffrir ainsi. On t'attendra de toute façon, tes petites recettes sont toujours une mine d'or.
    Des bisous.
    Emilie

    RépondreSupprimer
  22. Oh merci ,'ai un grand paquet de farine de pois chiche et je ne sais qu'en faire ! Je vais tester cette recette avec plaisir :)

    RépondreSupprimer
  23. Bonjour,
    Première visite chez vous (par l'intermédiaire de la fée Mély, j'ai été marquée par vos commentaires réguliers), et je suis enchantée de découvrir vos recettes. Encore de quoi "me nourrir"...
    Chez vous, c'est joli, bien écrit, les photos sont si belles qu'elles me donnent envie d'essayer. Je ne suis pas une grande cuisinière, mais depuis quelques temps, j'essaie de faire attention à la façon dont je cuisine. Et ma petite famille a l'air d'apprécier, donc...
    Continuez !
    Florence

    RépondreSupprimer
  24. Ma douce Laurence, je lis cette recette peinée de te savoir souffrante, la maladie qui se colle à nos baskets, sans explication et qui ne nous lâche pas malgré les examens et rdv médicaux en tout genre, je connais et ce n'est pas évident à gérer. J'espère sincèrement que pour toi ça ira vite mieux et que tu pourras profiter de ton fils.
    A l'heure qu'il est tu dois être en France, prends bien soin de toi, repose toi et concentre toi sur ta santé.

    Une grosse pensée pour toi. ♥♥

    RépondreSupprimer
  25. allez ...une pensée amicale pour toi(je sais c est pas grand chose) j espere que tu vas aller mieux dans les prochains jours....et en passant je note ta recette, bisous

    RépondreSupprimer
  26. Je suis désolée pour toi ma toute belle et je sais qu'on ne peut pas grand chose contre des migraines. J'espère que ça va s'arranger, c'est peut-être une solution, va faire un tour en France pour passer des examens, l'intolérance est peut être une piste. Sinon, je vais te piquer ta recette, il me reste de la farine de pois chiche dans mes placards à vider. Déménagement dans un mois, je vais être présente par à coups mais je ne t'oublie pas et t'envoie autant de pensées positives et amicales que possible. Des bisous Boljo.

    RépondreSupprimer
  27. Ma chère Laurence, j'espère que tu iras bientôt mieux et que "Migraines, maux de bidon, sortirons de ton corps". Dans la vie, il y a plein de choses qu'on ne choisit pas, comme sa santé malheureusement. Mais des petites choses simples aident à enrayer le mal, même si il ne disparaît pas complètement. Et comme le dit Tombouctou dans son commentaire, il suffit parfois de trouver le bon médecin pour avoir le bon diagnostique, et après ca va mieux. J'avais une amie qui avait à peu près les même symptomes que toi, et après examen il a été découvert que son estomac avait considérablement rétréci, c'est pour ca qu'après tout ce qu'elle mangeait, elle avait des nausées, maux de ventre terrible etc... Après une simple petite opération, tout va mieux pour elle.
    En attendant, je te souhaite plein de courage, et t'envoie plein de bisous

    RépondreSupprimer
  28. Joli ! Moi qui mange des tonnes de pois chiches et bien rustique en général, je suis servi.

    RépondreSupprimer
  29. Bonjour !
    J'espère que tes soucis de santé se sont arrangés, au moins atténués... Je sais que ça n'ira pas pour le concours parce que j'ai changé trop d'ingrédients, mais au cas où tu veux jeter un œil, j'ai fait la recette de ta terrine, c'était délicieux ! Merci pour toutes tes recettes !

    http://lespetiteschosesv-g.tumblr.com/

    Typhaine

    RépondreSupprimer
  30. Bonjour, je viens de lire ton article. Juste pour te dire que mes violents maux de tête et mal au ventre venaient d'une allergie au lait sous toutes ces formes. Aucune analyse (sang- cutanée) ne permettait de la détecter... sauf qu'un jour j ai pris un anti histaminique et les symptômes ont disparu. Depuis mon éviction tout va bien.
    Bon courage et merci pour ton blog.
    Céline

    RépondreSupprimer
  31. oups... moi qui croyais t'aider avec mon commentaire... je me rends compte que tu évites déjà les produits laitiers... j'espère que les médecins trouveront les responsables de tes maux.
    Bon courage
    Céline

    RépondreSupprimer
  32. Coucou Laurence ...
    Je n'ai lu ton article que la semaine dernière ... A la recherche très prosaïque d'une bonne recette pour mes menus Cabot de cette semaine!
    Évidemment, le temps a passé ... J'espère que cette période pénible est loin derrière toi ... Sinon, je te suggère cette fameuse cure ...
    Marie (Saines gourmandises) a fait 3 articles complets sur le sujet tout récemment ... Et j'ai décidé de décliner en menus pour ceux qui veulent se lancer ... Mais tu connais peut-être déjà!?
    En tous cas, ta petite terrine est parfaite pendant toute la durée de cette cure, et je l'ai proposée pour ce midi ... Avec un lien ici pour ta recette!
    Belle semaine!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il m'arrive régulièrement mais fort heureusement pas trop souvent ce type de désagréments. Cet article date de qq mois déjà et je vais très bien aujourd'hui. Merci à toi ;-)
      Je te remercie de transmettre mes recettes, c'est adorable. Ravie que ce que je cuisine te plaise autant.
      A très bientôt Patricia.

      Supprimer
  33. Bonjour,je viens de parcourir votre blog,j'ai beaucoup aimé....Je suis tombée sur votre blog il y a quelques mois (en cherchant, justement, la "vraie" recette Et tous ces plats ,vous en avez des recettes !!!!!!! bonne journée la recette que j'ai ne me satisfait pas ,je suis très preneuse !! merci par avance
    j'ais déjà traité un site comme ca
    recette creme anglaise
    recette patisserie
    recette quiche lorraine
    recette couscous
    Couscous recipe
    Recette Thermomix
    Recette cookies
    Recette crepe
    gateau au yaourt
    Recette moelleux au chocolat
    Dessert rapide
    Recette tiramisu
    Recette paella
    Recette punch
    Recette pancakes
    Recette crumble
    Je viens de tester ta recette, elle est parfaite. Je vais bientôt la publier sur mon blog !! :) Merci pour cette super recette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et merci de ton enthousiasme ! Mais de quelle recette parles-tu au début de ton commentaire ?!

      Supprimer