No bake chocolate & rasperry vegan " cheese" cake !



Je ne vais pas vous mentir mais en même temps je ne vous surprendrais pas en vous confiant qu'il n'y a pas la moindre trace de fromage et ainsi de matière animale dans ce gâteau ! Donc pour les inconditionnels du cheesecake NY, il va simplement falloir accepter de découvrir de nouveaux horizons et, confession pour confession, d'accepter de se régaler sans culpabiliser ! Le deal est plus attractif décrit ainsi, non ? ;-) Vous m'suivez les gourmand(e)s ?

Comme je l'ai annoncé dans mon précédent billet, il me tardait de réaliser ce joli gâteau tout cru ( ou presque, puisque j'en ai modifié l'un des ingrédients qui le rend aujourd'hui simplement " sans cuisson " -merci Erika pour tes précisions en matière de crudivorisme et de soja !- ) aperçu chez Rose Madeleine, l'experte ( parmi tant d'autres mais une sacrée pâtissière tout de même ! ) des recettes sucrées végétariennes mais aussi et surtout végétaliennes ( et ça, ça n'a pas de prix, croyez-en ma gourmandise ! ), et particulièrement ce gâteau là ( la ganache de couverture m'a simplement bluffé -moi qui suis une bille en pâtisserie, j'ignorais que quelques millilitres d'huile de coco et quelques grammes de cacao émulsionnés ensemble formaient une magnifique ganache- ! ) .
Il m'apparaissait si simple, si rapide et surtout si gourmand que je n'ai pu résister tant l'occasion le méritait. Pour rappel, il s'agissait du gâteau d'anniversaire de mon petit mari ;-) Je ne vous raconterais pas ma vie ici ( quoique vous en sachiez déjà pas mal, hein ?! ) mais il s'agit là du premier gâteau que je lui prépare depuis 3 ans. Explication : nous étions systématiquement séparés pour sa fête. Les vacances en France pour moi et le travail pour lui à San Francisco. Je ne citerais pas cette phrase qui vient à l'esprit de chacun en me lisant, mais oui, je conclurais simplement en disant qu'il est bien des gens plus privilégiés que d'autres en ce bas monde. Et j'en fais partie ;-) 
Depuis une année à St-Pétersbourg, nos retours en France plus fréquents, pas question de passer l'été séparés les uns des autres. Après 3 petites semaines ( c'est court 3 semaines, non ? ) de vacances en France début juillet ( diable qu'elles étaient chouettes et ensoleillées ces vacances au bord de l'eau ! ), l'été coule ainsi doucement sur les bords de la Néva.

Monsieur adore les framboises. 
Madame adore le chocolat. 
Monsieur craque très souvent sur un dessert au chocolat lorsque nous mangeons à l'extérieur alors que Madame oriente volontiers son choix vers un dessert frais et fruité.  Allez comprendre ! 
Histoire de faire de ce moment un pur délice pour tous ( Minipouce a regardé de loin et s'en est allé malgré son implication dans la préparation de la douceur ), les saveurs étaient toutes trouvées ( d'autant que nous célébrions aussi ma fête en plus de l'anniversaire de Monsieur -une autre raison de se faire plaisir !- ). 
Ce gâteau serait donc revisité à la mode cacao-framboise ! Initialement aux fraises ( maintenant au soja, ce qui lui ôte sa qualité crue, les graines de soja ayant préalablement subi une transformation par leur cuisson ), j'ai également ajouté quelques fèves de cacao cru comme vous avez pu le constater dans ma recette de barres, remplacé les noix de Grenoble ( que je ne trouve évidemment pas à SPb ) par des noix du Brésil, le sirop d'érable par du sirop d'agave ( pour la garniture et le glaçage ) et de datte ( pour la croûte ) et les fraises par du tofu soyeux et du yaourt de soja aux fruits sans oublier mon ajout d'une pointe de caroube dans la croûte également. Enfin, j'ai, par mesure de précaution ( je craignais tellement que l'appareil ne s'affaisse, ne coule, ne se tienne simplement pas ! ) incorporé un peu de gomme de guar et une pincée de xanthane ( je vous renvoie sur 2 liens vous expliquant ces 2 ingrédients -pour les plus curieux !- dans le détail de la recette ci-dessous ), toutes 2 des gommes d'origine végétale, il va s'en dire.

Les quantités mentionnées dans la recette de Rose Madeleine m'ayant permis de réaliser des barres énergétiques cacao-coco-caroube en sus de la croûte du gâteau, les proportions annoncées dans ma recette sont donc quelque peu différentes de la recette d'origine. A adapter donc selon le cercle à pâtisserie ou le moule que vous choisirez. N'étant que 2 autour de cette merveille et partant en weekend le lendemain, il était inutile de voir plus grand encore ( d'autant qu'une part suffit amplement à régaler n'importe quel gourmand -ce qui me fait vous dire que le gâteau se conserve très bien au congélateur si vous le ne dégustez pas entièrement- ). En effet, ce type de dessert ne se déguste qu'en très petites quantités et après un repas léger. Je pense pour ma part qu'il s'apprécie même encore davantage au goûter accompagné d'une tasse de thé.

Peu importe les considérations de taille, de parts et d'appétit, le résultat était au rdv et cela était bien l'essentiel ! 
Je vous laisse le constater en images ;-)



❦ La croûte 

Les ingrédients sont ceux de mes barres énergétiques. 
Les quantités sont donc à apprécier selon la taille de votre moule ( amovible ) ou cercle à pâtisserie.
La recette est ici !

❦ La garniture 
( pour un cercle à pâtisserie de 15 cm )

◆ 250g de tofu soyeux égoutté ◆ 100g de yaourt de soja aux fruits rouges ◆ 1 tasse de noix de cajou soigneusement égouttées et préalablement trempées 6h environ ◆ 1/4 tasse huile de noix de coco ( texture liquide ) ◆ 1 càs de vanille en poudre ◆ 2 càs bombée de sirop d'agave cru Keimling ◆ 1/4 tasse de cacao cru en poudre ◆ 1/2 càc rase de gomme de guar ( -facultative- pour son utilisation voir ici  ) ◆ 1/2 càc rase de gomme de xanthane ( -facultative- fiche technique ici )

L'utilisation de la gomme de guar et/ou de la gomme de xanthane se fait indifféremment selon moi. Cependant et malgré que l'on puisse utiliser invariablement l'une ou l'autre, l'une et l'autre aussi, l'on peut parfaitement la/les remplacer par 2g d'agar agar par exemple ( en cas d'allergie, d'intolérance notamment ). 
Notez que la recette initiale ne mentionne aucun ingrédient épaississant de quelque nature que se soit. Vous pouvez donc absolument faire la recette sans ( mes craintes ne sont certainement pas les vôtres ! je vous le souhaite en tous les cas ;-) et obtenir un résultat similaire.

1} La veille, laissez tremper les noix de cajou dans un grand volume d'eau.
Rincez, égouttez et séchez les noix.
Mixez.

2} Mixez ensemble le tofu soyeux, le yaourt, l'huile de coco, le sirop d'agave ainsi que les ingrédients secs.
Ajoutez les noix de cajou puis amalgamez l'ensemble une dernière fois en mixant quelques secondes à puissance moyenne.

3} Sortez le fond du gâteau du réfrigérateur et recouvrez-le de la préparation au tofu soyeux.
Lissez à l'aide d'une maryse.

4} Réservez au frais ( ou au congélateur pour une version glacée -qui permet également la bonne tenue- ) 4h minimum.

❦ La ganache craquante de couverture 

◆ 2 càs de sirop d'agave ◆ 2 càs 1/2 d'huile de coco ( texture liquide ) ◆ 2 càs de cacao cru en poudre

1} Emulsionnez le sirop d'agave avec l'huile de coco.

2} Ajoutez le cacao en poudre.
Fouettez à la fourchette quelques secondes jusqu'à obtention d'une belle ganache épaisse et homogène.
( C'est là que la magie des ingrédients a opéré et que je suis restée bluffée devant mon petit bol ! )

3} Une fois le gâteau " solide ", déposez la ganache au centre du gâteau.
Elle se repartira uniformément sur l'ensemble du gâteau.
Réfrigérez 10 min minimum avant la dégustation.

Pensez à décongelez le gâteau ( ou les parts désirées si vous ne consommez pas le gâteau entier en une fois ) au minimum 15 minutes avant le dessert ! Le résultat est parfait.

Merci Rose Madeleine pour ce magnifique gâteau et ta recette impeccable !


Inutile d'ajouter quoi que ce soit, si ce n'est qu'il va me falloir trouver une autre belle occasion de varier cette recette et ainsi me remettre à " pâtisser " un peu et surtout peaufiner les techniques en la matière. Le résultat final n'est pas le plus beau esthétiquement parlant mais croyez-moi qu'il est divin de le déguster en amoureux, les yeux dans les yeux ;-)

Le chocolat est bel et bien le plus merveilleux fédérateur de papilles ... surtout lorsqu'il est cru ;-) 
En effet, le chocolat cru ( et non le chocolat noir en tablettes communément connu et consommé ) possède de multiples propriétés nutritives comme répertoriées ici par exemple ou parfaitement expliquées par Ellen  mais encore par Mély dans cet article très complet également. Plus d'excuse donc, vous êtes donc incollables en matière de cacao cru !

Et encore merci Erika pour tes explications.
Ce gâteau n'est donc pas cru mais sans cuisson ;-)


A très bientôt pour une recette " green " !

42 commentaires:

  1. C'est fou comme il me tente ce gâteau... Je dois dire qu'à part des barres énergétiques, je n'ai jamais fait de dessert cru... Et je suis fort fort tentée:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. M'étonnes pas, tiens ;-) Il est divin !

      Supprimer
  2. Whaou!!! Les mots me manquent! je le trouve très beau moi en plus ton gateau! et je n'ose imaginer comme il doit être bon..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. WAHOU !! Merci à toi ;-) Il est sublime en effet !

      Supprimer
  3. rhooo magnifique, là je craque, chocolat framboise !!!!!!!! miamm
    belle journée Laurence !
    biz
    manue :))

    RépondreSupprimer
  4. Quel délicieux compromis pour ce gâteau d'anniversaire...
    Un compromis pour 2 amoureux voyageurs :)
    Oui, tu es privilégiée, et... c'est encore plus magnifique de le savoir, et de le savourer :)
    Ton mari est aussi privilégié... rien que de t'avoir pour épouse (il le sait, n'est ce pas ?) :)

    Bises chocolatées Laurence (et merci pour ce clin d'œil sur mon article chocolaté ♥)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah non mais là, tu me fais rougir Mély ... ton petit mot est adorable. Merci du fond du ♥.
      Sache que je n'ai pas tes connaissances, également celles de tant d'autres bloggueuses, alors il m'apparait évident de citer les meilleures références en la matière simplement par respect pour mes lecteurs.
      Des bisous ma Jolie.

      Supprimer
  5. Waow ! Il a l'air magnifique ! Bravo !

    En revanche, je ne comprends pas... vu qu'il y a du tofu et du yaourt de soja, il n'est pas cru ton gâteau ! Les graines de soja ont subi une cuisson dans les deux cas (et ouf, sinon, ce serait toxique !) La crème d'un gâteau entièrement cru serait 100% à base de noix de cajou, d'amandes ou de fruits et de coco... Pas de soja !

    Je te dis ça parce que je suis crudivore et que je te lis depuis un moment... et souvent, tu dis que c'est cru, alors que ça ne l'est pas ! Quand tu utilises des flocons de céréales, du tofu, de la kasha... ce n'est pas parce que, toi, tu ne leur fait pas subir de cuisson qu'ils n'en ont pas été cuits pour autant ! Mieux vaut dire dans ce cas "sans cuisson" (les anglophones disent "no bake").
    Mais ne le prends pas mal, hein, j'adore ton blog et tes recettes ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Erika pour ton commentaire ! Je ne me vexe pas bien au contraire et tu as raison ... en modifiant les fraises par du tofu + yaourt de soja, j'en ai modifié plus que la composition à ce gâteau ;-) J'avoue en effet que parce que je ne cuis pas moi-même un ingrédient je le considère comme cru ... à tort :-( Je modifie de suite son appellation. Merci pour tes précisions et explications ... et aussi pour passer par ici, tout simplement ;-)

      Supprimer
    2. De rien ! Je suis contente de ne pas t'avoir vexée et de ne pas non plus être passée pour une grande ayatollah du cru ! ;-)

      Supprimer
    3. Bien sûr que non ! Je reste tolérante surtout face à l'information et la liberté de pensée et jamais, je ne m'insurgerais sans raison aucune. Tu as très bien fait d'intervenir et prendrais garde dans mes prochains billets à ne pas amalgamer les termes et mentir par omission. Je ne suis pas crudivore, j'aime simplement goûter, tester et découvrir ;-)

      Supprimer
  6. Mais tu te mets de plus en plus aux recettes raw on dirait ! ;-) J'aime beaucoup ton gâteau, bien qu'un peu trop chocolaté peut-être pour moi lol. Mais que le chocolat cru est parfumé et addictif...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas raw ici mais sans cuisson ;-) Voilà ce qu'Erika vient de m'enseigner ce soir ! Je te laisse lire son commentaire riche en informations pour moi qui suis totalement novice matière de crudivorisme. Mais oui, je m'y mets néanmoins mais ne publie pas forcément par ailleurs.
      Merci pour ton petit mot Géraldine ... je sais que tu n'es pas très chocolat, oui ... mais remplace le cacao cru par la caroube ou la mesquite si tu préfères, non ? ;-)

      Supprimer
  7. Cette petite chose aux couleurs si bien assorties semble fort bonne ! Et je crois bien qu'une fois qu'on a goûté aux "faux" cheesecakes sans cuisson, on devient vite complètement accro. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois en effet que je vais aimer préparer et déguster ces petites merveilles, oui ;-)
      Merci de ton passage Tombouctou !

      Supprimer
  8. Splendide ! J'ai fait déjà beaucoup de recettes 100% raw de cheesecake aux noix de Cajou, mais je trouvais cela un peu lourd... Je retiens l'idée d'utiliser du tofu soyeux pour alléger tout ça !!! Même pas grave si ça n'est plus cru... ;-) Bises, Laurence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même pas grave, oui ! Je remercie cependant largement les commentaires de personnes qui m'enseignent ce que j'ignore et remettent à l'endroit ce que j'ai mis à l'envers ... sans le vouloir ;-)
      Trop lourd lorsqu'il est 100% raw ? Je l'imagine en effet car comme je l'ai précisé dans le billet, une part et petite en plus, suffit largement pour apprécier à sa juste valeur ce gâteau ! Tant mieux, on peut en profiter dans la durée ;-) L'idée du tofu soyeux me vient toujours pour alléger mes préparations en effet ( comme dans mon guacamole -100% avocat, je digère difficilement- par exemple ), surtout celles à bases de noix, d'oléagineux en général. Bises ma Belle et merci de ton passage !

      Supprimer
  9. Coucou Laurence,
    Je suis également dans une période desserts crus en ce moment et Rose Madeleine est une belle source d'inspiration ! Voici une belle recette à tester, tes photos font trop envie !!! Bisous xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci n'est pas cru Lili mais " sans cuisson " ! Quel débat ;-)
      Des bises ma Belle **

      Supprimer
  10. Très jolie réalisation qui me fait d'ailleurs penser au classique cheesecake sans cuisson. J'aime bien venir chez toi, je sors des sentiers battus et ça me plaît. Moi qui suis adepte du tofu soyeux, ceci est tout à fait à ma portée. Et si je tentais l'expérience en remplaçant la quantité de noix de cajou par la même quantité de purée de cajou ou d'amandes, tu en penses quoi, hormis le fait de ne pas retrouver des petits bouts croquants dans la texture - ce qui est interessant quand même? Passe une belle fin d'été Laurence ( je commente vraiment peu, mais je suis toujours là, j'ai beaucoup moins le temps qu'avant, je travaille plus!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que le " pb " viendrait davantage de la tenue du gâteau que de sa texture que tu modifierais en effet. Je ne peux te le conseiller mais pourquoi ne pas essayer après tout ... à partir du moment où tu épaissis l'appareil comme dans ma recette et non celle de Rose Madeleine, néanmoins. Ce n'est que mon avis de novice en la matière ! A bientôt et merci de ton passage ici Isa **

      Supprimer
  11. Ouuum :) Les photos donnent envie. Par contre, je n'ai pas les ustensiles pour :/ (et donc je n'en fais pas assez pour en acheter, CQFD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les ustensiles ?! De blender ou robot tu veux dire ? Car je n'ai utilisé que ça ici et crois-moi que je ne suis pas équipée d'un Vitamix ou d'un robot similaire très puissant, loin de là ! Ce gâteau est à la portée de toutes, je te l'assure. Il te faudra peut-être un peu de patience, c'est tout ;-) Merci pour ton message AcrO **

      Supprimer
  12. comme il est gourmand et tentant ton gâteau! je t'en chipe volontiers une part au passage! ;)
    il faudrait que je songe à en réaliser un de ce type!!
    bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille d'y penser sérieusement, oui ;-) Merci Poupougnette **

      Supprimer
  13. vrai ou faux cheesecake on s'en fiche, ce que je vois c'est qu'il a l'air absolument délicieux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ! On s'en fiche en effet ! D'autant qu'il est simplement exquis ;-) Mais je tiens à dire les choses telles qu'elles sont et ne pas tronquer les informations surtout que je n'ai aucun intérêt particulier à publier du " cru ", du " sans cuisson ", ou quoi ;-) Merci Emilie **

      Supprimer
  14. Quelle vision ... et si en plus je regarde ton article en écoutant Clair de Lune de Debussy, je vais réussir mon voyage :)
    C'est un envol réussi vers la gourmandise, le bonheur de savoir apprécier les douces choses, cette chance qui passe et qu'on attrape au vol, ces moments uniques, brefs et intenses ...
    Je suis sous le charme :)
    Belle journée à toi
    Bises Sandy

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis sous le charme de ta poésie, Sandrine ! Ravie que ma recette t'inspire autant ;-)
      Je t'embrasse !

      Supprimer
  15. miam, belle gourmandise, je note ;)

    RépondreSupprimer
  16. Mmmm, quel régal de revenir sur ton blog... Tu me fais rêver, ça donne envie de se mettre au tofu (j'ai jamais goûté, tu te rends compte ?!?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Marine ! Et ravie de te lire à nouveau moi aussi ;-)

      Supprimer
  17. Ohlalalalalala mais c'est bien trop gourmand ça, quelle jolie recette, je me régale tout en étant frustrée de ne pas y gouter (comment ça il faut que je réalise la recette ? huhuhuh).

    Waouw, je suis séduite :)

    RépondreSupprimer
  18. Il est bluffant ton "cheese-cake" sans cheese! Il donne vraiment envie de croquer dans cette texture hum....
    Bises!

    RépondreSupprimer